Merci M. le député de vous soucier de la Bergerie Nationale !

Publié le par Comité de soutien

Réaction suite à l’article paru dans l’Echo républicain du 15/01/2014

Pour lire cet article, cliquez ici  :« le député craint la mort de la Bergerie »

     Avec la mise en œuvre de son projet d’établissement sur l’agroécologie, la Bergerie Nationale se retrouve investie par le Ministère de l’Agriculture d’une mission d’avenir : accompagner la transition agroécologique des différents systèmes de production agricoles.

     L’animation nationale de deux actions prioritaires, sur le développement des territoires et la transition agroécologique, place, de fait, la Bergerie Nationale dans le giron de l’enseignement supérieur chargé d’accompagner les mutations, en participant notamment à la formation continue des enseignants et des cadres de l’agriculture.

     Ces réalités soulignent, une fois de plus, l’intérêt et la cohérence du projet d’établissement agroécologique porté par les équipes de la Bergerie Nationale, collectivement validé à l’issue des concertations animées par l’ancien sous Préfet, Monsieur Chappuis. Intérêt réaffirmé et renforcé par la récente loi d’avenir sur l’agriculture de Stéphane Le Foll.


     Tout n’est pas rose pour autant, mais les équipes de la Bergerie Nationale soutenues par leur tutelle se restructurent afin de répondre à ces nouvelles attentes, en se mettant au service de tous, avec :

   - une exploitation agricole dédiée à l’agriculture biologique et au développement des pratiques agroécologiques, qui doit développer un système de production économiquement équilibré,

   - un département 3DFI investi sur les différentes problématiques agroécologiques, portées par des chefs de projet, en charge notamment des actions « d’animation au développement des territoires » et de la « transition agroécologique », afin d’engager progressivement les différents systèmes de production agricoles dans des démarches de progrès.

   - un CFA et CFPPA en plein essor proposant chaque année, en partenariat avec 3DFI, des actions innovantes sur « enseigner autrement ».

- un centre hippique qui innove en cherchant à réinsérer la prairie dans les rotations beauceronnes pour faire des échanges paille fumier, et créer des filières vertueuses, tant pour les entreprises que pour reconquérir durablement la qualité de l’eau.

   - une boutique gourmande valorisant les produits de qualité des terroirs,

   - l’accueil de 100.000 visiteurs par an.


     La Bergerie Nationale est aussi ouverte à tous les acteurs porteurs d’innovations contribuant à la transition agroécologique et à la prospérité des territoires. Ainsi, Jeudi 30 janvier à 20h30 elle ouvre son amphithéâtre « Aux citoyens qui changent la France ». Une soirée exceptionnelle pour tous ceux qui recherchent des solutions pratiques qui fonctionnent ! 

Plus d'infos ici : Table ronde "Des citoyens qui changent la France"

     
     La Bergerie Nationale est en plein renouveau. Aussi l’article de l’Echo Républicain semble pour le moins étonnant, voire surréaliste. Aussi, les amis de la Bergerie Nationale invitent Monsieur Poisson à rencontrer directement les équipes du CEZ de Rambouillet, avant sa prochaine intervention à l’assemblée nationale, prévue le 28 janvier 2014.

     
     La Bergerie Nationale s’est emparée de son projet d’avenir et le met en œuvre. Aujourd’hui, l’appui collectif utile, porte essentiellement sur la rénovation du bâti historique qui nécessite des investissements importants que les activités de service public de la Bergerie Nationale ne permettent absolument pas de prendre en charge.

     Dans cette perspective d’intelligence partagée, il ne fait aucun doute, Monsieur le député, que vos interventions faciliteront la concrétisation du projet d’établissement d’intérêt général, porté avec enthousiasme par la Bergerie, sur l’agro écologie.


A très bientôt donc, Monsieur le député, dans les murs de la Bergerie.

Très cordialement.

Pour le collectif « BN for Ever »

Commenter cet article